samedi 6 mars 2010

Le Jeu du Tao : comment accomplir sa légende personnelle



En 1994 sortait la version française de L’Alchimiste de Paulo Coelho. Ce petit livre magnifique affirmait que le secret du bonheur passait par la réalisation de sa légende personnelle, ce projet profond, unique pour chaque individu et dont la vie a tendance à nous éloigner. L’Alchimiste avait cependant un hic: il ne nous donnait pas les clefs pratiques pour y parvenir.

Après la lecture du livre, assez vite, il m’est apparu qu’écrire un roman était ma légende personnelle mais il m’a fallu un temps gigantesque pour me lancer dans ce projet et en commencer l’écriture. J’ai eu deux déclencheurs qui m’ont considérablement aidé pour démarrer et je voulais les partager avec vous.

Le Jeu du Tao

En 2002, à un cocktail chez un ami écrivain, j’avais eu la chance de rencontrer Patrice Van Eersel (le rédacteur en chef de la revue Nouvelles Clés) pour lequel j’avais toujours eu une profonde admiration (La Source Noire et Le Cinquième Rêve resteront deux lectures fondatrices). Je lui avais parlé de ce projet de roman que je n’arrivais pas à commencer. Il m’avait dit : il faut que tu joues au Jeu du Tao (??) avec nous. À l’époque, les parties se déroulaient dans un bar rue Mouffetard, mais, par timidité, je n’y étais jamais allé.

Fin 2004, un collectif d’auteurs, dont Van Eersel, publiait heureusement le livre « Le Jeu du Tao : comment devenir le héros de sa propre légende ». Ce livre est extraordinaire et je le recommande à tous ceux qui sont bloqués dans leur projet personnel. Le Jeu du Tao se joue seul ou à plusieurs dans un mode coopératif. Chaque joueur est porteur d’une quête (sa quête personnelle) et traverse une série de 4 Mondes (Terre, Eau, Feu, Air). Dans chacun des mondes, il doit répondre à une série de 7 questions qui l’aide (seul ou avec l’aide des autres) à mieux définir son projet personnel et à voir comment le réaliser. Le monde de la Terre est gouverné par la question « Que cherches-tu ? », le monde de l’Eau « Quelles sont tes armes », le monde du Feu « Quelles sont tes peurs » et celui de l’Air « Quel est ton engagement ».

À titre d’exemple, les 7 questions du Monde de la Terre sont :
  • Que cherches-tu ?
  • Comment est né ton désir ?
  • Pourquoi le demander maintenant ?
  • Imagine ta quête accomplie ?
  • Qu’est ce que cela t’apporterait ?
  • Qu’est ce que cela apporterait aux autres ?
  • As-tu vu des signes reliés à ta quête ?
Pour les 21 autres questions, je vous réfère au livre qui contient également des interactions avec le Yi-King et aussi une annexe de 150 pages (Le livre des Sagesses), dictionnaire de notions (de la synchronicité en passant par l’interprétation des rêves) très utiles pour la compréhension de votre projet personnel.

J’ai joué seul à ce jeu et je viens de retrouver le fichier datant de novembre 2005 et dans lequel je définissais le projet Siècle bleu. Rétrospectivement, répondre à ces 28 questions m’avait fait un bien fou pour clarifier ma quête et l’idée n’a pas changé en 5 ans.

Retrouvez la communauté du jeu du Tao sur Internet (TaoVillage) ou sur Facebook.

Ouvertures

En janvier 2006, j’avais attaqué l’écriture, mais, trop seul dans ma quête, le projet pataugeait. Par hasard, un collègue m’invitait à participer à une expérience baptisée « Ouvertures » imaginée par un de ses amis. Il s’agissait de monter un déjeuner tous les deux mois (pendant un an) avec 4 personnes choisies au hasard et elles-mêmes porteuses d’un projet. Le fait de parler à des inconnus de mon projet a été extrêmement salvateur. Pas de peur de paraître fou (c’est le grand problème quand vous avez un projet bizarre, cela peut effrayer votre entourage qui peut devenir du coup un vrai frein), de vraies critiques (votre entourage peut parfois hésiter à critiquer un projet qui vous tient trop à cœur) et de vrais conseils. Et puis également l’engagement d’avoir avancé pour la prochaine réunion. Nous nous sommes retrouvés tous les deux mois et au bout d’un an, chacun avait bien engagé son projet (l’amorce, comme la germination dans le monde végétal, est le stade qui demande le plus d’énergie) ou bien l’avait enterré, s’étant aperçu qu’il ne s’agissait pas du bon projet. Je ne sais pas si l’association Ouvertures existe encore, mais c’est très simple de monter une organisation similaire.

Si ces conseils peuvent vous aider à avancer dans vos projets, je serais ravi.

2 commentaires:

Sabbio a dit…

Mon mari m'avait beaucoup parlé de ce jeu il y a quelques temps et en effet ça avait l'air très bien pour définir ses projets et les confronter à des avis pouvant aider! Pour le moment nous nous sommes contentés (enfin lui surtout) de faire des "mind mapping" mais c'est vrai que le Tao semble très intéressant, il faudrait sauter le pas!

Jean-Pierre Goux a dit…

Mind mapping ? J'utilise MindManager au boulot, mais c'est plus pour structurer un brainstorming, mais c'est plus (au moins dans l'usage que j'en fais) un moyen de structurer des pensées éparses rapidement, mais pas (à ma connaissance) un outil pour avancer dans ses projets. Je suis preneur de pointeurs !