mercredi 14 septembre 2011

Ombres et Lumières : le tome 2 de la saga Siècle bleu



Chères lectrices, chers lecteurs,


Je ne vous avais pas donné de nouvelles du tome 2 de Siècle bleu depuis le mois de mai et il s’est passé pas mal de choses entre temps. Il y a des bonnes nouvelles et des moins bonnes. La première chose que je peux vous dire est que livre s’intitulera Ombres et Lumières. Voici d’ailleurs en exclusivité le projet de couverture. N’hésitez pas à me faire part de vos impressions et de vos remarques.


Un petit point maintenant sur le planning. J’avais commencé l’écriture d’Ombres et Lumières en août 2010 et j’en ai remis une première version en mai 2011 à l’éditeur et à un groupe de dix lecteurs tests. L’accueil a été positif (cf. commentaires ci-dessous), mais chacun des lecteurs m’a fait des suggestions pour améliorer le récit (évidemment toutes différentes ce qui n’arrange pas les choses). J’avais moi aussi beaucoup de choses que je voulais changer, affiner ou refaire car j’ai écrit ce livre dans des conditions difficiles : la nuit entre 22h30 et 2h00 (j’ai un travail la journée et je m’occupe comme tout le monde de ma petite famille en rentrant le soir…).

Ce livre, dont la préparation a pris de nombreuses années, avait donc été écrit d'un jet. Ce sprint éreintant (l’absence de sommeil a été assez dure, surtout que je ne prends aucune substance – café, cigarette ou autres – pour tenir, uniquement de la musique dans laquelle je puise mon énergie) a quand même été bénéfique car il a donné au livre sa tension, son unité. Je ne crois d’ailleurs pas que l’on puisse créer si l’on n’a pas de contraintes ou de souffrance. Mais en relisant le texte en juin après un mois de pause, j’ai réalisé que je pouvais l'améliorer considérablement afin que la lecture soit plus aisée et que le message soit mieux compris.

Début juin j’ai donc décidé, seul, de réécrire complètement les 650 pages du livre (le premier n’en comptait que 450). Je n'aurais pas pu vivre avec les remords d’avoir publié un livre bâclé sur un sujet qui m’obsède depuis 15 ans. Cela a fait assez peur à l’éditeur (de nombreux auteurs s’arrêtent en milieu de chemin dans de telles entreprises de réécriture) mais dès les 50 premières pages il a vu la différence. Ses encouragements m’ont aidé à aller jusqu’au bout et je le remercie de sa confiance. Après deux mois de travail clôturés par une semaine de « vacances » en août seul chez moi à Paris (femme et enfants déjà partis) où j’ai écrit sans interruption de 8h du matin à 3h du mat tous les jours (expérience passionnante mais complètement déstabilisante psychologiquement et physiquement !), je suis venu à bout de l’hydre. Une nouvelle version a été envoyée à l’éditeur le 17 août ainsi qu’à un nouveau groupe de 10 lecteurs tests.

Les retours ont été encore bien plus vifs que pour la version de mai 2010. Je dis vifs et non pas unanimes car le propos (et non pas l'intrigue car la plupart des lecteurs ont englouti le livre en trois jours) de ce livre (qui va beaucoup plus loin que le tome 1) fait débat. Il introduit une hypothèse avec laquelle tout le monde n’est pas confortable, qui en a déstabilisé certains mais qui a fait rêvé la plupart des autres. Remuer les consciences était le but et il semble avoir été atteint. L’éditeur et moi avons donc été convaincus que cela avait justifié de prendre trois mois supplémentaires.

Où en sommes nous maintenant pour la date de sortie ? Pour octobre déjà, c’est mort depuis longtemps. Il me reste en effet à prendre en compte les dernières remarques (nombreuses mais plutôt mineures et faciles à corriger) et à faire quelques calages. Cela me prendra un mois maximum jusqu'à début octobre. Ensuite l’éditeur en a aussi pour un mois et demi à faire tout relire et mettre en forme, et trois semaines pour préparer l’impression et recevoir les exemplaires. Le livre sera donc au mieux disponible physiquement au mois de décembre. Là, je vous vois venir, vous vous dites « chouette, ça sort avant Noël. »…

Malheureusement ce n’est pas aussi simple que ça et c’est là que j’arrive avec ma mauvaise nouvelle… Pour que vous compreniez, il faut que je vous parle de certains arcanes du monde de l’édition. Dans la masse de livres qui sortent, pour qu’un ouvrage puisse avoir un écho, il vaut mieux qu’il suscite des articles de presse et des interviews radio dès sa sortie, sinon il risque de quitter les rayonnages assez vite. Or, un livre comme
Ombres et Lumières, long et complexe, doit nécessairement être envoyé au moins deux mois avant sa sortie aux journalistes (car oui les journalistes lisent les livres, n'en déplaise à certaines mauvaises langues, et j'ai eu des conversations très profondes avec tous ceux qui ont chroniqué le tome 1). En effet, les articles dans un mensuel se décident souvent plus d’un mois à l’avance et il faut donc donner le temps aux journalistes de le lire et de convaincre leur rédaction si le livre leur a plu.

Au mieux, la sortie d'
Ombres et Lumières peut donc être programmée mi-février 2012. Malheureusement, cette année 2012 tombe très mal car, comme vous le savez, le 22 avril et le 6 mai, nous avons les deux tours de l'élection présidentielle en France. Les éditeurs sont certainement les seuls qui préféraient les septennats aux quinquennats car les périodes d’élection présidentielle sont un cauchemar pour sortir des livres. Une sorte de "black window". En effet, dans la presse, les débats politiques mobilisent les colonnes et il est très difficile de faire parler d’un livre d’un auteur inconnu (sauf si évidemment ce livre est une merveille, ce que nous ne saurions prétendre).

Vendredi, tous les responsables de JBz&Cie et Hugo&Cie (la maison mère) se sont réunis et ils ont décidé que la période mars-mai 2012 risquait d’être fatale au lancement d’
Ombres et Lumières. Ils croient très fort dans ce livre et ils ont donc décidé de le sortir juste après le second tour, mi-mai 2012.

Je sais que pour celles et ceux qui attendent ce tome 2 depuis longtemps, cela fait très tard et j’en suis le premier déçu et désolé, d'autant plus j’ai vraiment dépensé toute mon énergie pour écrire ce livre le plus vite possible et qu’il est quasi fini. Néanmoins c’est un projet qui a germé en 1996 et décaler de février à mai pour donner davantage de chances à ce livre m’a finalement paru raisonnable. D’ici là, et pour vous faire patienter, j’essaierai de vous réserver de nombreuses surprises (ça ne remplacera pas le livre, je sais). Je vais notamment rassembler et mettre en ligne toute la documentation du tome 1, ce que je voulais faire depuis très longtemps (et je préparerai également la documentation du tome 2 pour qu’elle soit disponible au moment de la sortie).

Ce décalage est entièrement de ma faute mais quitte à vous décevoir, je préfère que ce soit sur le timing de la sortie que sur le contenu. Le tome 1 avait su convaincre un public varié et exigeant et je ne peux pas me résoudre à faire moins bien par simple manque de temps. L'écriture n'est pas mon métier, mais ce projet est devenu l'une de mes raisons de vivre. Il m'a occupé/dévoré presque la moitié de ma vie et pour moi et mes proches, il est fondamental qu'il soit aussi irréprochable que possible. Et promis le tome 2 ne finira pas sur un suspens insoutenable comme le tome 1, c'est vraiment la fin d'une aventure mais qui pourra se prolonger par d'autres.

En tout cas, je remercie Jacques Binsztok, mon éditeur, et Hugues de Saint-Vincent, le patron d’Hugo&Cie, d'avoir respecté mon choix et d'avoir bien voulu continuer à m'accompagner sur ce tome 2. Je remercie aussi ma femme et mes enfants qui ont accepté que je passe tout l'été derrière mon ordinateur…

Amitiés bleues,

Jean-Pierre Goux.

PS : Quelques commentaires des relecteurs d'
Ombres et Lumières :

Après un tome 1 très dense aussi bien du point de vue de l’action que du message humaniste, JP Goux nous avait (lâchement !) laissé en plein suspens. Avec ce second tome de la saga « siècle bleu », JP Goux nous emmène encore plus loin qu’avec le premier. Le lecteur est toujours transporté dans le tourbillon d’aventures des héros du premier tome, il y a toujours ces analyses très justes sur l’évolution de notre société, ses gangrènes et les remèdes que l’homme pourrait y apporter ; mais il y a une dimension nouvelle. Ce qui nous apparaissait comme une fable utopique semble plus concret, plus évident. Le lecteur est impliqué, la « Révolution bleue » trouve une résonance en chacun de nous et on se dit que ce roman pourrait être le début, ou du moins un élément d’un prise de conscience planétaire, ce qui est sans doute la volonté première de l’auteur.
Yannis Brun.


On retrouve avec plaisir les personnages de Siècle Bleu - Abel, Paul, Lucy, Fox, Carlson… et d'autres ! - aux prises avec le monde et eux-mêmes, dans un second opus plus onirique et fantastique que le premier. '"Ombres et Lumières'' relève le défi d'emporter le lecteur dans une aventure philosophique haletante qui allie les qualités d'un « page turner » avec celles d'une fiction introspective, quelque part entre les films de Michelangelo Antonioni et les romans de René Barjavel.
Jean-François Sigrist.

Ce tome 2 nous transporte encore plus loin que le Siècle bleu, oui oui, c'est possible ! Nous retrouvons deux héros galvanisés par leur quête et impliqués comme jamais pour sauver Gaïa et leur peau ! C'est une véritable course contre la montre qui s'engage entre les résistants et le machiavélique Cornelius Fox. Ils n'ont pas droit à l'erreur, ils ne peuvent avoir confiance qu'en eux mêmes, personne ne peut les aider et pourtant... Le rythme de ce deuxième opus (tome?) est haletant, une course contre la montre s'engage, les enjeux deviennent de plus en plus mondiaux et incontrôlables... et pourtant, cette révolte est entourée de poésie et de promesses en un avenir meilleur. Le rêve a finalement sa place dans un monde de plus en plus contrôlé...
Morgane Guichard.

Qu'il est bon d'enfin savoir ce qu'il advient de la réaction chinoise à l'outrance américaine. Enfin, on croit savoir, parce qu'au fur et à mesure que se déploient les arcs de l'intrigue, les réflexions et les révélations, le mystère ne fait que s’épaissir, et l'impatience devant l’avènement du Siècle Bleu en devient douloureuse. Et l'issue ne sera que plus éclatante, pour le meilleur ou pour le pire, au chanceux lecteur de le découvrir. Mais quoi qu'il arrive, on ressort de cette lecture avec un degré supplémentaire dans la connaissance et dans la sagesse. Mon coeur s'est déjà rempli de nouveaux rêves pour l’humanité, comme contaminé par l'esprit de Paul, Abel, et des autres protagonistes, certains nouveaux, et d'autres que l'on croyait connaître...
Michaël Boccara.

Tout d'abord un grand merci pour nous amener voyager dans le monde de ce siècle bleu , si proche et si loin á la fois ... Ne cesse jamais de nous faire rêver , et qui sait , bouger , á travers tes histoires emplies d'optimisme. J'ai pris le temps de relire une deuxième fois ce tome 2 pour encore être plus réceptif á la montagne de détails qui jalonnent ton ouvrage , et que d'abord j'avais survolé dévoré par l'excitation de l'aventure ... il y aurait matière á 10 livres en approfondissant certaines de tes parenthèses ...Quelle riche documentation est-on tenté de croire á mesure de la lecture ... mais non ! Pas tant que cela ; je pense que ces 2 ouvrages sont plus le reflet d'un idéal qui t'anime, filtré par ta sensibilité, ton éducation , tes valeurs et ton érudition . BRAVO !!!
Bernard Guillaumin.


Ce "thriller bleu" fait partie des livres que l'on oublie pas. L'intrigue, dans un monde de cynisme, d'ombres et de noirceurs, ne vous laissera aucun répit et la lumière, bleue, vous entrainera inévitablement, dans une sérieuse et bousculante reflexion. On ne sort pas tout à fait intact de cette lecture...et vous penserez sûrement, comme moi, dès la dernière page tournée: "Pourvu que Jean-Pierre Goux se soit déja remis à l'écriture pour nous proposer, au plus vite... la suite....."

Patrice Peyran.


Quel plaisir de découvrir la suite du Siècle bleu! C'est tout d'abord un veritable thriller, aux multiples rebondissements, ou, à la maniere d'une série américaine, Abel et ses proches vous tiendront en haleine du début a la fin; mais c'est beaucoup plus que ça, c'est aussi un livre d'une grande érudition dans lequel vous apprendrez beaucoup (sur le fonctionnement ou plutot le dysfonctionnement de notre société, mais aussi sur des sujets aussi variés que l'économie parallèle, les dauphins, la musique...) et surtout une belle histoire remplie d'humanisme qui transpire dans la poésie et l'espoir des messages de Paul Gardner et dans la générosité et le don de soi de certains personnages, dont un petit nouveau dans ce deuxième tome. Enfin c'est un livre profond, qui transmet des messages, au final étonnant et fascinant que j'ai eu la chance decouvrir.

Nicolas Degruson.


Pour être tenu au courant, suivez ce blog, visitez la page Facebook Siècle bleu (que j'essaye de mettre à jour très régulièrement) ou rejoignez la mailing-miste en entrant votre adresse e-mail (n'oubliez pas de la confirmer en répondant au mail automatique envoyé par FeedBlitz):



12 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour voulez vous pas mettre une terre ou la lune plutot qu un paysage de l arizona je trouve que c est mieux

Damien a dit…

La mauvaise nouvelle, c'est qu'il faudra attendre.

La bonne nouvelle, c'est qu'une publication juste avant l'été nous permettra de savourer le Tome 2 pendant l'été, période propice à la lecture et où nos temps de cerveau disponible sont moins consommés par le stress professionnel de la création de valeur pour l'actionnaire !

Vivement l'été prochain ;-)

Anonyme a dit…

Bonsoir !! J'ai lu votre livre et il m'a beaucoup plu !!! J'ai adoré la vision de la Terre qu'on les personnages même si quelques fois j'ai trouvé Abel un peu fanatique ! C'est vraiment une réussite ! J'espère juste que Paul Gardner ne va pas mourir sur la Lune dans le tome 2 ! Je voulais aussi savoir si il y aurait un tome 3 ou pas !!! Merci

Jean-Pierre Goux a dit…

Bonsoir,
Merci pour votre commentaire (anonyme du 9 octobre 2011). Ravi que le livre vous ait plu. En ce qui concerne Paul Gardner, je ne peux évidemment rien vous dévoiler. Pour le tome 3, il y en aura un, et même d'autres qui sait ! L'histoire du tome 2 permet beaucoup de suites (mais elle ne finit pas en queue de poisson comme celle du tome 1).
Bien à vous,
Jean-Pierre.

Stéph Morel a dit…

Bonjour Jean-Pierre, Boujour à tous les lecteurs déjà accros et impatients.
Pour le timing, eh bien nous mettrons à profit en relisant le tome 1 - lu il ya déjà bien longtemps c'est vrai - . Ce dernier ouvrait plusieurs concepts ou sciences (type synchronicité) sans vraiment les exploiter ... Nous serons prêts pour le tome 2!
Bon courage pour ce lancement et à très bientôt !

Steph Morel a dit…

reBonjour,
sur la couverture, j'ai été séduit par sa simplicité (efficacité du message), son mystère à travers le grand noir et ce point lumineux.
Je trouve que cela colle à l'atmosphère et à la profondeur du livre. Donc pour le coup, je garderai purement et simplement la meme couverture avec juste la mention Ombres et Lumières en plus ! A cette date il est peut-etre déjà parti en impression, le sentiment est laché !
Bien à vous,
S.

Jean-Pierre Goux a dit…

Bonjour Stéphane,
Merci pour votre message. Ravi que celui-ci vous ait plu. Pour les synchronicités, j'en reparle dans le tome 2. J'ai même une hypothèse là-dessus :-)
Merci aussi pour votre remarque vers la couverture. C'est vrai que la précédente collait parfaitement aux thèmes et à l'ambiance du livre. La plupart des lecteurs l'ont dit. En revanche (et j'ai pu m'en rendre compte pendant des séances de dédicaces), cette couverture faisait très SF alors que Siècle bleu n'est absolument pas un livre de SF. La première image qui vient est souvent 2001 l'Odyssée de l'Espace (plutôt bien car c'est un de mes films préférés) mais cela a écarté un public large qui n'achète jamais de SF. Donc c'est pour celà que nous avons joué ce coup-ci la carte terrienne. Mais la couverture n'est pas finie, donc il y a aura encore des itérations avec le graphiste.
Bien à vous et en espérant que le t2 vous plaira (encore quelques mois de patience),
Jean-Pierre.

La Révolte Bleue a dit…

J'ai connu votre livre la semaine dernière et je l'ai dévoré en un week-end, il est tellement prenant et tellement porteur de valeurs qui manquent dans ce triste monde. Je suis fervente supportrice de Sea Shepherd et ce livre m'a enchanté! Surtout que je l'ai finalement lu la semaine où j'organise sur mon campus une projection de The Cove. J'ai vraiment vécu ça comme un soutien! :)

J'espère que ce livre sera lu par de plus en plus de personnes car il y a matière à changer le monde!

Je n'ai qu'une hâte, dévorer le prochain tome!

Bonne continuation!

Sandrine

Jean-Pierre Goux a dit…

Merci Sandrine !
Voilà un message qui me fait très très plaisir. Je suis moi-même un grand admirateur de Sea Shepherd et de Paul Watson. La détermination et l'amour de cet homme pour son combat, m'ont beaucoup inspiré pour créer le personnage d'Abel. J'explique tout ça ici :
http://www.sieclebleu.org/sieclebleu/influences/protection-env.html

Paul Watson incarne des valeurs qui nous serons capitales au XXIème siècle. En tout cas, je suis ravi que Siècle bleu soit parvenu dans les mains d'une amoureuse de l'océan et de ses créatures. Pour the cove, je suis évidemment un grand fan, mais j'avais découvert les massacres de Taiji avant, dans le film "Earthlings"

Bien à vous, et en attendant la suite au printemps prochain (mai 2012).

Amitiés delphiniennes,
Jean-Pierre.
PS : Petite question : comment avez-vous connu le livre ?

La Révolte Bleue a dit…

Je l'ai connu par l'intermédiaire de Réseau Cétacés (c'est d'ailleurs avec eux que j'organise la projection de The Cove), en regardant leurs anciens jeux concours, premièrement le titre m'a intrigué par la ressemblance avec le nom que j'avais choisi pour mon blog, puis en lisant la 4ème de couverture, je me suis dit que c'était le genre de livre que je cherchais depuis longtemps!
Amitiés marines.

Sandrine

paspat59 a dit…

Bonjour,

Je confirme que la mauvaise nouvelle reste l'attente !! ;-) Mais je vais être patient !!

Pour le projet de couverture, j'adore, elle est fidèle au tome 1 à la fois sur le désign avec une photo de belle qualité qui colle aux environnements de l'oeuvre.

Vivement le mois de mai,

Et merci !!

Frédéric a dit…

La crise économique ne doit pas faire disparaitre les rêves.

Un monde géré par des comptables nous à conduit à l'impasse, il faut des visionnaires.

Et en attendant que les hommes politiques réapprennent le sens de la ''grandeur'', votre livre fait rêver :)

Cordialement.