jeudi 14 janvier 2010

Comment écrire un roman


Avec ma maigre expérience, je ne prétendrai pas vous expliquer comment écrire un roman. En revanche, je viens de découvrir un livre vraiment excellent sur ce thème, Ecrire un roman et comment se faire publier de Bob Mayer, un auteur américain de polars et de thrillers.


Sous ce titre un peu tapageur se cache en fait un excellent manuel que tout apprenti écrivain devrait lire. J'en ai acheté plusieurs du même genre dans le passé et c'est de loin le meilleur. Je le trouve abordable, complet, humble, plein de très bons conseils et de bon sens. Si vous demandez comment peaufiner l'idée de votre livre, comment créer des personnages attachants, comment choisir le point de vue, comment ménager le suspens, ce livre est pour vous. Dans mon cas cet ouvrage m'aurait économisé beaucoup de temps, mais faire le cheminement soi-même est aussi une bonne chose (mais il faut avoir le temps). La partie "comment se faire éditer" est en revanche incomplète et parfois pas tout à fait adaptée au marché français (même si le traducteur a tenté de l'adapter). Je vous donnerai un jour quelques trucs car cette période a été assez proche de l'enfer pour moi et j'en ai tiré plusieurs leçons.



L'auteur insiste bien sur le fait que le plus important est l'idée de départ, qui doit vous être personnelle (pour moi c'est une règle d'or sinon le plaisir d'écrire sera effacée). Ou alors vous pouvez aussi prendre un essai quelconque et en faire un roman. Comme Dan Brown par exemple.

Lorsque j'avais lu le Da Vinci Code, j'avais été stupéfait car la quasi totalité des informations de son scénario provenait d'un livre paru en 1982, L'Enigme sacrée d'Henri Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh. Cette enquête menée par 3 journalistes de la BBC nous révélait les mystères de Rennes-le-Château et surtout l'existence du fameux Prieuré de Sion qui protégerait la lignée "royale" depuis Jésus en passant par les Mérovingiens. Ce livre d'ésotérisme que mon père m'avait passé en 1993 avait eu beaucoup de succès mais tout ce qu'il contenait s'était avéré n'être qu'une succession d'affabulations (il n'en était pas moins plaisant à lire).


A tel point que ce livre et ces nombreuses erreurs de raisonnement ont inspiré l'idée du Pendule de Foucault à Umberto Eco (grand livre sur les syllogismes, avec lesquels on peut prouver tout et surtout n'importe quoi). En en-tête du chapitre 66, on trouvera d'ailleurs une citation de The Holy Blood and the Holy Grail (le titre original de L'Enigme sacrée). Compte tenu de la richesse (parfois indigeste) de son roman, on ne pourra pas reprocher à Umberto Eco de n'utiliser qu'une seule source ! Pour revenir à Dan Brown, les 3 auteurs du livre original l'ont accusé de plagiat mais le procès leur a donné tort (et heureusement car cela aurait eu pour conséquence de ne plus permettre de puiser dans des essais pour écrire de la fiction.


Ce que je reproche à Dan Brown ce n'est pas tant de ne pas avoir cité cette source majeure (il y fait allusion car le livre se trouve justement dans la bibliothèque d'un personnage appelé Leigh au chapitre 60) mais c'est surtout de prendre les lecteurs pour des imbéciles en leur disant en avertissement que tous les faits du livres sont avérés.


Aujourd'hui dans le Monde des livres, c'est un autre auteur, Jean-Paul Jody, qui est accusé d'avoir pillé un rapport sur le projet américain HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program) pour en avoir fait un thriller, La Route de Gakona, paru au Seuil en octobre 2009. Cet article intitulé Thrillers en kit sur Internet est très dur. En première lecture j'y ai cru et l'avait relayé sur ce blog. Mais après un échange de mails avec l'auteur (cf. commentaire laissé par l'auteur ci-dessous), il s'avère que les critiques de l'article sont infondés. En effet, contrairement à ce qui est avancé (et contrairement à Dan Brown), Jean-Paul Jody cite sa source à la fin de son livre (Luc Mampaey, Le Programme Haarp, science ou désastre, GRIP, 1998) et en plus ce n'est pas sa seule source d'inspiration, loin de là, il n'y a qu'à parcourir le blog de la Route de Gakona qui possède des informations d'une très grande richesse sur les armes électromagnétiques. Le procès d'intention est donc vraiment injuste et j'imagine quel doit être le choc pour l'auteur de découvrir un tel article.



Le "trailer" du bouquin a l'air vraiment bien et je vais donc acheter ce livre. J'avais découvert cette histoire de réseau Haarp dans le livre 2012 de Sylvie Simon (dont j'avais parlé sur ce blog et qui contient plein d'autres trucs pseudo-ésotériques qui pourraient bien intéresser Dan Brown pour ses prochains bouquins) et je suis curieux de savoir ce qu'il en a fait dans son scénario (comme je ne suis pas revanchard, je dois reconnaître que Dan Brown a fait un très bon scénario de l'essai dont il s'est inspiré).

6 commentaires:

Jean-Paul Jody a dit…

Bonjour,
Merci de parler de "La route de Gakona"
Vous écrivez sur votre blog:
Ou alors vous pouvez faire comme Jean-Paul Jody dont le Monde des Livres d'aujourd'hui (reproduit ci-dessous) révèle comment il a écrit La Route de Gakona, un "thriller en kit" publié au Seuil en octobre 2009. La journaliste explique que l'auteur a entièrement puisé ses idées sur le programme Haarp dans un rapport du GRIP (que vous pouvez trouver ici), dont il s'est bien apparemment gardé de parler dans les annexes.

Contrairement à ce qu'affirme la journaliste, le rapport du Grip est cité, avec d'autres sources,
dans l'avant dernière page du roman :

Rapports et livres:
Luc Mampaey
Le programme HAARP, science ou désastre ?
GRIP, 1998.

Affirmation totalement mensongère, donc.

Merci d'avoir la gentillesse de corriger sur votre blog,
à la fois cette fausse information et ce procès d'intention

Par ailleurs, et contrairement à ce qu'énonce la journaliste,
ce rapport n'est absolument pas la source principale du roman
sources que je développe, au fil des jours, ici :

http://laroutedegakona.blogspot.com/

Bien amicalement.
J,

JP Goux a dit…

Bonjour,
j'ai lu votre blog et votre site et effectivement les allégations du Monde des livres sont vraiment injustes. J'ai corrigé l'article et je suis vraiment navré d'avoir participé à alimenter cette polémique.
Bien amicalement,
Jean-Pierre.

dragonfroid a dit…

bonjour à tous, pour ma part j'ai constaté sur mon blog ici http://bit.ly/b6qBNp que le plus difficile, dans l'écriture d'un roman, était la rédaction des dialogues. Comment faut-il s’y prendre ? Faire parler un personnage dans le langage argotique s’il est d’origine populaire ? Tel autre intervenant pourra-t-il prononcer des grossièretés ? Et si mon héros n’est pas très causeur, puis-je montrer au grand jour qu’il ne termine jamais ses phrases ?

JulienLootens.com a dit…

Je trouve cet article intéessant. Dommag toutefois que le blog ne traite quede l'écriture de romans... Personnellement je me suis atelé à l'écriture d'un essai o ensemble de récits.

Vous trouverez chaque jour des extraits de mon premier livre "Métro parisien, petits plaisirs du soir et du matin" sur mon site internet - www.julienlootens.com

A bientot j'espère...

Kanata a dit…

J'ai une série d'article justement qui parle du sujet. C'est pas pour tout le monde, mais certains auteurs apprécieront sans doute: 10 étapes pour concevoir un roman

Écrivain du weekend a dit…

Je trouve l'article dur. Il est vrai que l'on trouve quelques idées d'un livre à l'autre mais je ne pense pas que cela justifie le ton utilisé dans l'article